Accueil

Imprimer

Afatsa Mitsva Hilloula Rabbi Na'hman

 

Imprimer

Le desespoir n'existe pas!

Par Rav Itzhak Besançon                                  

A partir du moment où un avenir positif est assuré, il n'y a plus aucune raison de s'affoler. Même si nous rencontrons les pires épreuves, nous savons qu'en fin de compte tout finira par s'arranger.
Ainsi Rabbi Na'hman a vu jusqu'à la fin des temps et s'il nous affirme que « Le désespoir n'existe pas! » c'est qu'il est sûr de sa prophétie. Les aléas de l'exil lui apparaissent tout petits, mesquins et dérisoires, plus encore: inexistants.

Ecoutons quelques beaux accents de courage, tel qu'il nous les communique dans ses écrits:
« L'essentiel de la Gloire divine se manifeste lorsque les plus éloignés se rapprochent enfin de Dieu. Car alors, l'honneur céleste est restauré autant en-bas qu'en haut… De ce fait, nul ne pourra prétendre être exclu de cela à cause de ses actions mauvaises. Car au contraire, plus on se sera éloigné, plus la Gloire sera amplifiée dès que l'on se mettra à faire le premier pas... » Likouté Moharane I, 14
« Même celui qui est tombé et gît au fond de l'enfer, même celui-ci conserve un espoir. Par le grand Maître qui lui transmet encore une énergie sublime, là même où il se trouve. En conséquence et en vérité, le désespoir n'existe pas. Quoi qu'il en soit, même si l'on est tombé aussi bas que ce soit, du moment qu'on se renforce tel que l'on est, il demeure un grand espoir de revenir vers Dieu. Et l'essentiel ce sera: « Du ventre de l'Enfer je crie! » Car le cri qui provient des abîmes les plus bas, lui non plus n'est jamais perdu. Crie vers Dieu, quoi qu'il t'arrive, jusqu'à ce que du ciel, on se penche vers toi! » Likouté Moharane II, 78
«Si tu crois que l'on peut détruire, accepte que l'on peut reconstruire!»
«Il n'est pas possible d'avancer sans des millier de «hauts» et de «bas». Pendant les «hauts» il faudra rajouter (et non pas stagner), pendant les «bas», il faudra voir à se donner du courage, pour au moins ne pas craquer. Grâce à cela, on triomphera et l'échec se transformera en victoire!»

Quel Maître a donc lancé à ses contemporains de tels mots d'espoir, de confiance, de courage qui remontent le moral des cœurs les plus las, les plus saturés?!

Imprimer

Composée par Rabbi Na'hman

Imprimer

Pourquoi le Chabbat?

                                          

Par Rav Itzhak Besançon 

Il est bon qu'une montre soit esthétique, il est encore meilleur qu'elle soit de solide fabrication, mais il est INDISPENSABLE qu'elle fonctionne: l'essentiel est qu'elle indique l'heure! Il est bon qu'un homme ait de belles qualités et de plus, qu'il soit courageux, mais l'essentiel est que toutes ces qualités soient employées pour le VRAI BUT!
Or, dans le feu de l'action, on a toujours tendance à s'appliquer à la forme et oublier le fond, d'où la nécessité d'un recul, d'une halte salutaire qui permet de contempler l'oeuvre et surtout, de vérifier si elle est toujours dirigée vers son but initial.
L'Eternel a donné le Shabbath aux enfants d'Israël en partie pour cette raison. Pour leur permettre, par un arrêt périodique, de s'éloigner de leur entreprise, afin de ne jamais sombrer dans l'inversion des valeurs qui consiste à oublier le "POURQUOI", lorsque l'on s'occupe du "COMMENT"

Questions réponses

Leçon 66 Likouté Moharan (une pure merveille)

 

Boncourage.com

Petek

Le Chant Nouveau !

Coupon réduction...

Coupon réduction